Jean Christophe Averty (1928 - 2017)

 

A la Télévision


A la recherche du jazz ORTF 1957

A la recherche du jazz ORTF 1957

     

 

Entré à la télévision en 1952, Jean Christophe AVERTY devient réalisateur en 1956. Il fait ses armes avec des émissions pour enfants comme "Martin Martine",  puis des dramatiques en direct en 1957 et participe à des émissions emblématiques de la télévision comme "Cinq colonnes à la une" ou encore "Dim Dam Dom".

 

 

Les Raisins verts ORTF 1964

Les raisins verts ORTF 1964

     

Passionné de jazz et lui-même pianiste, il filme le Festival d'Antibes dès 1958 puis celui de Nice. Il y croise tous les géants du jazz et du blues comme Louis ARMSTRONG, Ella FITZGERALD, Mahalia JACKSON, Dizzie GILLESPIE, John Lee HOOKER, BB KING, etc.

Mais ce sont les émissions de variétés, et notamment "Les Raisins verts" qui vont surtout le faire connaître. Le "bébé à la moulinette", poupon en celluloïd passé dans un hachoir à viande est resté dans la mémoire collective.

 

 Mélody, Gainsbourg, Birkin, Averty, 1971

Mélody 2ème chaîne 1971

     

Influencé par la bande dessinée, les trucages de Gilles Margaritis, le cinéma américain et en particulier par les chorégraphies de Busby Berkeley, il innove dans la mise en scène à la télévision notamment en utilisant systématiquement le play back et les trucages qui sont remarquables dans les grands shows de variétés et les chorégraphies de Dirk SANDERS, puis de Jean GUELIS.

 Montand chante Prevert, Averty, 2ème chaine, 1971

Montand chante Prevert 2ème chaine 1968

     

Ces chorégraphies que l'on retrouve aussi souvent dans les génériques de ses émissions sont composées de danseurs qui évoluent sur trois lignes ou étagères d'un tableau noir.

Les shows d'Yves MONTAND, "Happy new Yves", "Montand de mon temps" et "Montand chante Prévert" ou encore ceux de Gilbert Bécaud sont de véritables chefs d'oeuvres.


Ubu Cocu 1981

Ubu cocu FR3 1981

     

Imprégné de surréalisme, il va encore exprimer son talent en réalisant des fictions, choisissant un répertoire littéraire original comme "Ubu roi" d'Alfred Jarry ou "Alice au pays des merveilles" de Lewis Caroll. 

Un "artisan" comme il se définit lui-même, qui aura eu des collaborateurs talentueux comme Max DEBRENNE qui a réalisé les trucages de nombreuses émissions, Dirk SANDERS et Jean GUÉLIS les chorégraphes, Roger DAUVILLIER le directeur graphique et Jean Claude PELLETIER aux arrangements musicaux et à la direction d'orchestre.


 

A télécharger : Jean-Christophe Averty, à grands traits, dans nos collections

 

Entretien patrimonial Ina : Jean Christophe Averty 2012     

A consulter dans nos centres de consultation : un entretien patrimonial enregistré le 30 janvier 2012

 

Archives écrites

 

Télérama 1980 Le Surmâle

 

 

Deux fonds d'archives écrites viennent éclairer l'oeuvre audiovisuelle de Jean-Christophe Averty : un premier versement  de 5 boites autour des Cinglés du Music Hall et des adaptations d'Alfred Jarry et 96 boites versées en 2014, comprenant de nombreux storyboards et documents préparatoires.

A consulter également, le fonds Max Debrenne, spécialiste des effets spéciaux et ami proche.

10 monographies

93 articles de presse indexés


 

Voir aussi

 

"Jean Christophe Averty, une biographie", Sylvie PIERRE, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Lorraine (Ina Médias et Humanités) - Parution 14 avril 2017