Ce que nous voyons et ce qui apparaît

de Jean-Luc Marion, ouverture de François Soulage

Collection : Collège Iconique

Il ne faut pas confondre ce que nous voyons et ce qui apparaît. Ce que nous voyons se construit à partir de notre point de vue, et donc reste notre objet, que nous tenons sous la garde du regard, que nous tenons littéralement à l’œil. Ce qui apparaît vient de lui-même, de son fonds d’invu, et s’impose sur la scène sans que nous l’ayons, nous, mis en scène de notre point de vue. Il ne se soumet plus à notre regard, à nos perspectives et dimensions, mais s’en libère et parfois les contredit même. Passer de l’un à l’autre impose sans doute à notre vision l’une des plus radicales transformations, métamorphoses, bref modification de la figure qui se puisse concevoir – ou justement qui ne se peut pas concevoir.

 

Ce que nous voyons et ce qui apparaît Jean Luc Marion

 

La collection Collège iconique propose la transcription des interventions des penseurs et praticiens de l’image qui se sont retrouvés, avec une liberté absolue de pensée, au sein du Collège iconique, instance d’étude analytique, réflexive et critique de l’image sous toutes ses formes, créée en 1993 à l’initiative de Marie José Mondzain, Régis Debray et de Francis Denel. 

 

Editeur : Ina Editions

Distributeur : Belles Lettres Diffusion Distribution

 

Date de parution : 12 juin 2015

Nombre de pages : 88

ISBN : 978-2-86938-234-3

Prix public : 8 €

 

Lien  éditeur : http://www.inatheque.fr

Lien distributeur : www.bldd.fr