• Accueil

Les Lundis de l'INA


Prochaines rencontres : 

 

Lundi 11 mars à 19H au centre de formation des journalistes - 210  rue du Faubourg saint-Antoine - 75012 Paris

 ☛ Plan d'accès 

Lundi de l'Ina, "Harcèlement scolaire : de coupables à victimes"

☞ inscription

 

 
Séance préparée et animée par les étudiant.e.s du CFJ Isaline Boiteux, Eudeline Boishult,Mathieu Lepeigne et Ossama Khemissi

 

avec pour invités
  
Catherine VERDIER, psychologue pour les enfants et les adolescents Psyfamille. Elle est également présidente de l’association Amazing-KIDS qui œuvre pour la prévention du harcèlement scolaire dès le plus jeune âge et auteure de trois livres sur le harcèlement scolaire.

Jean-Pierre BELLON, professeur de philosophie et pionnier en France de la lutte contre le harcèlement scolaire. Co-fondateur du Centre RéSIS, il est auteur de plusieurs ouvrages sur la compréhension et le traitement dans les établissements scolaires des situations d’intimidations et de cyberharcèlement. Il est également membre du comité d’experts contre le harcèlement au sein du ministère de l’Éducation nationale.

Violences physiques, verbales jusque chez soi à travers les réseaux sociaux, le harcèlement scolaire est un fléau qui traumatise et parfois tue. Impuissants face à ce phénomène, les politiques tentent pourtant d’y mettre un terme à travers des actions de lutte « anti-harcèlement ». Trop longtemps banalisé, notamment dans les médias, il est désormais reconnu et pris au sérieux. Autrefois tenus pour responsables de leur situation, les enfants harcelés bénéficient aujourd’hui d’un statut de victime.

A travers la sélection d’archives de ce soir, nous allons tenter de répondre à cette question : Comment et pourquoi le traitement médiatique du harcèlement scolaire a-t-il évolué depuis le milieu des années 1970 ?

 


 

Lundi 18 mars à 19H à la Bibliothèque publique d'information - Centre Pompidou, place Georges Pompidou (niveau -1 : petite salle) - 75004 Paris

 ☛ Plan d'accès 

Lundi de l'Ina-BPI "Dans ma boîte à théâtre"

☞ inscription : https://urlz.fr/pHsV

Agrégée de lettres, Reine Prat, a occupé différentes responsabilités dans le domaine des politiques culturelles, au ministère de la Culture, à la mairie de Marseille, aux Affaires étrangères.
 Elle a dirigé l’association Arcanal, l’institut français de Marrakech et a été chargée d’une mission sur le multilinguisme en Guyane puis nommée DRAC de Martinique. Autrice de deux rapports ministériels Pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans les arts du spectacle (2006, 2009), elle a publié en 2021 Exploser le plafond. Précis de féminisme à l’usage du monde de la culture (Rue de l’échiquier).

" J’ai découvert le théâtre par la télévision, une télévision de service public qui, à travers ses missions – recherche, création, information, éducation – assurait aussi une fonction de lien social.
Plus tard, à la tête de l’association Arcanal, engagée dans la production de documentaires liés aux arts du spectacle, j’ai été confrontée à la question aujourd’hui encore rarement résolue : comment filmer le théâtre ? " Reine Prat.  

Fil rouge de cette soirée, le matrimoine sera exploré à travers les archives de femmes de théâtre.
de lettres, Reine Prat, a occupé différentes responsabilités dans le domaine des politiques culturelles, au ministère de la Culture, à la mairie de Marseille, aux Affaires étrangères.
Elle a dirigé l’association Arcanal, l’institut français de Marrakech et a été chargée d’une mission sur le multilinguisme en Guyane puis nommée DRAC de Martinique.
Autrice de deux rapports ministériels Pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans les arts du spectacle (2006, 2009), elle a publié en 2021 Exploser le plafond. Précis de féminisme à l’usage du monde de la culture (Rue de l’échiquier).