Les lundis de l'Ina

Prochaine rencontre


Sport, affaires et silences

Lundi 20 juin 2016  à 19h00 - BNF Petit auditorium

 

L’année sportive 2016 s’est ouverte sous le signe des exploits autant que des dérapages – corruption, dopage ou affaires de mœurs...  À l’heure où les rédactions des chaînes de télévision se mettent  en ordre de marche pour la couverture de l’Euro, nous proposons d’explorer les coulisses, parfois peu glorieuses, du monde du sport.

Depuis les premières affaires de dopage dans les années 1960 ou de détournement de billetterie dans les années 1970, les journalistes ont progressivement fait du sport un terrain d’investigation. Certains vont jusqu’à mettre leur carrière en péril pour en révéler les côtés sombres, d’autres préfèrent traiter l’actualité people de champions devenus de véritables stars. Mais nombreux restent ceux qui ne peuvent se résoudre à égratigner l’image de leur sport favori…

Ce Lundi de l’Ina reviendra en images sur 40 ans d’enquêtes et de silences, en présence de journalistes et de spécialistes du discours médiatique.

Avec la participation de : Hubert Artus, journaliste Culture/Sport/Société (Lire, Marianne), Valérie Bonnet, maître de conférences en Sciences de la Communication à l’Université de Toulouse, et de Dominique Le Glou, journaliste sportif, ancien chroniqueur de Stade 2.

Soirée animée par Karim Souanef, sociologue, Université de Lille 2.


Entrée libre sur inscription : inatheque@ina.fr

Télécharger l'invitation >>

En savoir plus

 

Les Lundis de l’Ina souhaitent contribuer au développement d’une réflexion raisonnée sur la place, le rôle et les contenus des médias audiovisuels. Présentations d’extraits d’émissions, de documentaires, témoignages d’auteurs, de réalisateurs, de journalistes, questionnement de chercheurs, d’écrivains, dialogue avec le public, ces soirées-débats sont l’occasion de provoquer rencontres et échanges entre chercheurs, professionnels de l’audiovisuel, théoriciens et enseignants.

 

Carbone 14 aux Lundis de l'Ina

 

Les Lundis de l’Ina sont ouverts au grand public.

Accès libre sur réservation (obligatoire) au 01 49 83 30 97 ou par courriel à inatheque@ina.fr

Lieu : Bibliothèque nationale de France - Petit auditorium
Quai François Mauriac – 75013 – Paris
M° ligne 6 "Quai de la Gare" ou ligne 14 "Bibliothèque François Mitterrand" - Bus lignes 62 ou 89
Stationnement le long des berges de la Seine ou parking rue Emile Durkheim

Horaire : 19 heures

 

Rencontres précédentes

Ces débats sont consultables dans les centres de consultation de l'Ina THEQUE.

 

Lundi 23 mai 2016

Iannis Xenakis, une oeuvre bouleversante, de l’architecture à la musique électroacoustique

« La télévision est néfaste pour la musique parce qu’elle n’a qu’un seul canal, elle n’est même pas stéréo, et puis ensuite c’est de mauvaise qualité », confiait Iannis Xenakis en 1981 dans un entretien avec François Delalande, (« Il faut être constamment un immigré », Buchet/Chastel). La télévision - peu rancunière - a pourtant multiplié les interviews et les portraits du compositeur dès les années 1960, faisant découvrir sa musique et ses machines à des spectateurs qui en furent étonnés - et parfois secoués. Résistant, mathématicien, architecte proche de Le Corbusier, premier compositeur européen à recourir à l’ordinateur, Iannis Xenakis a créé des ponts inédits entre l’art et les mathématiques. Il a également mené diverses expérimentations sur le son au sein du GRM (Groupe de Recherches Musicales) de l’Ina. Ce Lundi de l’Ina sera l’occasion d’un retour en images sur une oeuvre qui a marqué le XXe siècle.

Avec la participation de Mâkhi Xenakis, plasticienne, auteur d’un livre sur son père paru en 2015 (« Iannis Xenakis, un père bouleversant », Actes Sud) et de témoins privilégiés - Daniel Teruggi, compositeur, directeur de la recherche à l’Ina et Guy Seligmann, auteur ou réalisateur pour la télévision française de plusieurs portraits du compositeur.

Lundi de l'Ina du 11 avril 2016

Raoul Ruiz, l’image retrouvée

 

À l’occasion de la rétrospective que consacre à Raoul Ruiz la Cinémathèque française, cinq longs-métrages du réalisateur chilien ont été restaurés en haute résolution par l’Institut national de l’audiovisuel (Ina).

À  son arrivée en France en 1974, Raoul Ruiz a trouvé à l’Ina, comme d’autres cinéastes avant lui, un laboratoire particulièrement accueillant pour ses expérimentations et ses recherches visuelles. L’Institut rend ainsi aujourd’hui hommage à une œuvre dont il a accompagné la naissance.

Le temps d’une soirée, d’anciens collaborateurs de Raoul Ruiz et des spécialistes de la restauration proposeront une redécouverte de ses courts et longs métrages - mais aussi d’œuvres de Chantal Akerman, Philippe Garrel et quelques autres, dont les créations se jouent des frontières entre cinéma et télévision.

Avec la participation de François Ede, ancien directeur de la photographie de Raoul  Ruiz, Claude Guisard, ancien directeur des programmes de création à l’Ina, Elodie Boin-Zanchi, étudiante en esthétique du cinéma à l'université Paris 3 et de l’équipe de restauration de l’Ina dont Brice Amouroux (‎chef du service Pilotage des opérations techniques), François Olivieri (restaurateur image), Alexis Brusset (restaurateur son) et Vincent Benoit (étalonneur).

Soirée animée par Jacques Kermabon, rédacteur en chef de la revue Bref.

 

Lundi de l’Ina du 7 mars 2016

                                              

Féminisme, vidéo et détournement  « Encore un jour et l’Année de la femme, ouf ! c’est fini » : « Maso et Miso vont en bateau »

                                             

1975 a été déclarée « Année Internationale de la Femme » par l’ONU, en réponse aux mouvements féministes internationaux. Antenne 2 choisit de clore l’année avec une émission humoristique : « Encore un jour et l’Année de la femme, ouf ! c’est fini ». Bernard Pivot en est le présentateur et Françoise Giroud, secrétaire d'État auprès du Premier ministre chargée de la Condition féminine, en est l’invitée principale, avec, autour d’elle, de « fieffés misogynes ».

Delphine Seyrig, Carole Roussopoulos, Ioana Wieder, Nadja Ringart enregistrent l’émission, la détournent et en font une œuvre féministe et polémique au moyen d’un dispositif de vidéo légère : « Maso et Miso vont en bateau ». Ce film militant va rapidement devenir un classique explosif de la vidéo féministe, entré en 2012 dans les collections du Musée national d’Art moderne du Centre Pompidou.

Télévision et vidéo militantes, emploi et réemploi de documents, making-of d’une œuvre muséale… nous nous intéresserons à l’histoire de cette vidéo aux statuts changeants et la confronterons à différentes archives et témoignages issus des collections de l’Ina.

Avec la participation d’Ioana Wieder et Nadja Ringart, d’Hélène Fleckinger (chercheuse à l’Université Paris 8, spécialiste de la vidéo militante) et d’Elisabeth Lebovici, historienne et critique d’art. La discussion sera animée par Catherine Gonnard, documentaliste multimédia à l’Ina.

                                               ---

Lundi 1er février 2016 : François Mitterrand : des militants aux médias, la conversion à la communication

 

                                               

Le Parti socialiste a représenté un laboratoire au sein duquel François Mitterrand a forgé sa maîtrise de la communication. Centrée sur la période de conquête du pouvoir, cette table ronde mettra en regard les prises de parole du futur Président à destination des militants mais aussi du grand public et des médias. Elle sera l’occasion de présenter pour la première fois au public les archives audiovisuelles de la Fondation Jean-Jaurès. Mises en regard avec les archives de l’Ina, alimentées par le témoignage de spécialistes de la communication, elles proposeront un éclairage inédit sur un moment charnière de la vie politique française.

 

En présence de Mazarine Pingeot.

 

Avec la participation de : Alain Bergounioux, historien, administrateur de la Fondation Jean-Jaurès, Michèle Cotta, journaliste, Joseph Daniel, responsable de la communication du PS de 1975 à 1980 et du gouvernement de 1981 à 1986, Pierre-Emmanuel Guigo, historien, Sciences Po Paris. Animation : Sylvain Bourmeau, journaliste.

               


 

Lundi 7 décembre 2015 à 15h00 au Grand Palais, Spécial COP 21

Des paroles ou des actes ?

La télévision au chevet du climat

  

Depuis le début des années 2000, la question climatique est régulièrement traitée dans les JT : elle est enfin reconnue comme un enjeu majeur par les médias généralistes français. Pour autant, peut-on dire que la télévision joue enfin son rôle de sensibilisation et d’information des citoyens ? Journalistes et chercheurs sont invités à en débattre, images à l’appui.

Les archives de l’Ina permettront de rappeler que les « lanceurs d’alerte » du réchauffement climatique ont dû lutter pour s’imposer sur les écrans.

 

Avec la participation de : Jean-Baptiste Comby, Sociologue, auteur de La question climatique : Genèse et dépolitisation d'un problème public (Raisons d’Agir, 2015),  Anna Trespeuch-Berthelot, Historienne et  Nicolas Chateauneuf, Journaliste à France Télévisions.

 

Lieu : Grand Palais, Espace de conférence 3 – voir le site internet.

 

Lundi 9 novembre 2015 – Depuis les Shadoks, rien de nouveau ?  L’animation de création à la télévision

 

Les Shadoks résonnent depuis 1968 dans l'histoire de l’audiovisuel français comme un appel à la liberté et à l’impertinence des programmes télévisés. À la lumière des archives de l’Ina, la soirée reviendra sur l'environnement exceptionnel qui a permis l’éclosion de cette série devenue une référence. Mais au-delà de l’hommage, y a-t-il aujourd’hui une place pour l'animation d'auteur à la télévision ? Des professionnels du secteur - diffuseurs, créateurs et producteurs - viendront évoquer leur vision de cet héritage, les projets qu’ils soutiennent, les opportunités et les contraintes que le paysage audiovisuel actuel représente pour l’animation.    

Avec la participation de : Yann Bonnin, ancien 1er assistant de Jacques Rouxel, Sébastien Denis, professeur en études cinématographiques à l’Université de Picardie, Ron Dyens, directeur de Sacrebleu Productions, Pascale Faure, responsable des Programmes Courts et Créations de Canal+, Judith Nora, productrice, Silex Films, Nicolas Schmerkin,  directeur d’Autour de minuit et  Pierre Siracusa, directeur de l’animation à France Télévisions.

 

Lundi 5 octobre 2015 – De l’émerveillement à la connaissance : les 20 ans de la Grande Galérie de l’Évolution

 

Référence mondiale en matière de muséographie et d'histoire du vivant, la Grande Galerie de l'Évolution, du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, a fêté les vingt ans de sa réouverture en 2014. L’exposition «Évolutions d’une Galerie» qui y est présentée est l’occasion de revenir sur le rôle que la télévision a joué dans l’accompagnement de ce projet, sur l’alerte lancée dans les années 1970 alors que la galerie était fermée et sur la sensibilisation du public aux questions de préservation de la biodiversité portées par le Muséum.  

Avec la participation de : Agnès Chemetoff, scénographe de l’exposition « Évolutions d’une Galerie », Paul Chemetov, architecte (avec Borja Huidobro) de la rénovation de la Grande Galerie de l'Évolution (GGE), Fabienne Galangau-Quérat, muséologue, Muséum national d’Histoire naturelle, Thibault Le Hégarat, historien, UVSQ, Nicolas Philibert, réalisateur, Philippe Taquet, ancien directeur du Muséum national d’Histoire naturelle, Président de l’Académie des Sciences, Michel Van-Praët, directeur du programme muséologique de la GGE, Hélène Waysbord, Présidente du comité de pilotage pour la rénovation de la GGE.

 

Lundi 1er juin 2015 – 37 ans de Festival International de Films de Femmes

 

Créé en 1979, le Festival International de Films de Femmes de Créteil accueille chaque année des réalisatrices du monde entier. Depuis plus de 35 ans, il appuie l’engagement de celles qui défendent avec talent le regard des femmes sur leur société.

Il est devenu la seule manifestation d’envergure consacrée à un cinéma longtemps discriminé et encore mal diffusé.

À partir de quatre séquences d’images d’archives issues des collections de l’Ina, cinéastes et spécialistes retraceront cette histoire du cinéma des réalisatrices – immersion dans une histoire de luttes, de découvertes et de création.

 

Débat animé par Jackie Buet, co-fondatrice (avec Elisabeth Tréhard) et directrice du Festival International de Films de Femmes, et Delphine Collet, Partenariats, Actions éducatives et culturelles du Festival.

 

Avec la participation de : Christine Barbier-Bouvet, responsable de l’Ina THEQUE, Jonathan Broda, réalisateur et historien, Dominique Cabrera, réalisatrice (sous réserve), Lola Frederich, réalisatrice, Pauline Gay, réalisatrice, Dominique Gros, réalisatrice, Mael Lê-Hurand, réalisateur, Catherine Lottier, directrice de la veille et prospective programmes à France Télévisions, Brigitte Rollet, historienne du cinéma, Nathalie Semon, chargée d'actions culturelles – Arte, Brigitte Sy, réalisatrice et Martin Trajcov, étudiant en cinéma.

 

 

 

Lundi 13 avril 2015 à 19h – Les politiques culturelles de la France des années soixante à nos  jours

L'histoire de la politique culturelle française depuis la fondation du ministère des Affaires culturelles par André Malraux en 1959 est faite d'images, de symboles, souvent personnifiée à travers la figure de ses ministres. Référence devenue mondiale, l’ambition première et avant-gardiste a-t-elle su relever son propre défi ?

À partir de quatre séquences d’images d’archives issues des collections de l’Ina, spécialistes et témoins retraceront cette histoire en donnant à voir que le questionnement initial est resté bien souvent d’une grande actualité.

Débat organisé en collaboration avec le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication.

 

 

En présence de Maryvonne de Saint Pulgent, présidente du Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication et d’Agnès Saal, présidente-directrice générale de l’Ina.

Avec la participation de :  

Guillaume Bourjeois, secrétaire général du Comité d’histoire, Bernard Faivre d’Arcier, ancien directeur du théâtre et des spectacles, ancien directeur du Festival d’Avignon, Laurent Martin, professeur d’histoire culturelle et médiation culturelle à Paris 3, Jean-Claude Pompougnac, correspondant du Comité d’histoire.

 

Télécharger l'invitation >>

 

Lundi 8 décembre 2014 à 18H30 - Lancement du Nouvel Observatoire de la Télévision et des Médias

 

A l’occasion de son assemblée générale, le Comité d’histoire de la télévision change d’appellation et devient Le Nouvel Observatoire de la télévision et des médias.

Agnès Saal, présidente-directrice générale de l’Ina, entourée des membres du Nouvel observatoire, en dévoilera les orientations et les projets.

Parmi les membres, seront présents : Fabrice d'Almeida, professeur à l'IFP ; Marie-Laure Augry, journaliste, Votre télé et vous ; Jérôme Bouvier, journaliste, médiateur de Radio France ; Hervé Brusini, directeur chargé de l'information sur les médias numériques à France Télévisions ; Philippe Landré, directeur délégué à l'antenne de France 3 ; Catherine Nayl, DGA de l'Information du groupe TF1 ;  Christophe Nobileau, président du groupe Telfrance ; Rémy Pflimlin, PDG de France Télévisions ; Daniel Psenny, journaliste au quotidien le Monde ; Claude Schiffmann, directeur des moyens et du développement de France Ô et Outre-mer 1ère ; Pierre Sirinelli, professeur, université Paris-1 ; Nathalie Sonnac, directrice de l'IFP ; Hélène Zemmour, directrice du numérique à TV5 Monde  

Lors de l’assemblée génrale, les nouveaux statuts seront proposés aux participants.   Débat illustré d’extraits issus des collections de l’Ina

 

Télécharger l'invitation >>

 

Lundi 3 novembre 2014 – Presse : Comment sortir de la crise ?

Soirée animée par

Philippe Thureau-Dangin, rédacteur en chef de Ina GLOBAL

Avec la participation de :

Jean-Marie Charon, sociologue des médias

Agnès Chauveau, directrice exécutive de l’Ecole de journalisme de Sciences Po

Patrick Eveno, professeur en histoire des médias à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Edwy Plenel, président de Mediapart

Bernard Poulet, journaliste

Débat illustré d’extraits issus des collections de l’Ina

 

Lundi 6 octobre 2014 : Comment commémorer un centenaire ? L’exemple de la série documentaire « La Grande Guerre des Nations »  

Soirée animée par Jean-Dominique Merchet, journaliste  

Avec la participation de :  

Julie d’Andurain, docteur en histoire, centre Roland Mousnier 

Eric Deroo, cinéaste et historien   

Rémy Porte, Lieutenant-colonel, historien    

Débat illustré d’extraits issus des collections de l’Ina 

 

Lundi 16 juin 2014 - Ignorées de tous...sauf du public : Quinze ans de fictions télévisées françaises 1995-2010

 

Soirée animée par Geneviève Sellier, professeure en études cinématographiques 
à l’Université Bordeaux Montaigne

Avec la participation de :

Noël Burch, cinéaste et écrivain

Caroline Huppert, réalisatrice, scénariste (sous réserve)

Patrick Volson, réalisateur, producteur, scénariste

Michaëla Watteaux, réalisatrice et scénariste (sous réserve)

Débat illustré d’extraits issus des collections de l’Ina

 

Lundi 26 mai 2014 – Quelles images pour la Libération de Paris ?

Soirée animée par Isabelle Veyrat-Masson, directrice de recherche au CNRS

Avec la participation de :

Roger Bourderon, historien

Dana Hastier, directrice de l’unité documentaire de France 3

Stefan Martens, directeur adjoint de l’Institut Historique Allemand

Serge de Sampigny, réalisateur. Auteur de « ils ont libéré Paris » diffusion à venir sur France 3 le 25 août 2014

 

Lundi 31 mars 2014 – Ina GLOBAL, un autre regard sur les médias

A l’occasion de la sortie du premier numéro d’Ina GLOBAL,  

-  Présentation de la nouvelle revue trimestrielle par Serge Schick, directeur d’Ina EXPERT, en charge de la publication,  

-  Animation d’un débat par Philippe Thureau-Dangin, rédacteur en chef de la revue.  

Les vingt-cinq contributeurs sont invités à débattre de ce numéro à partir de la diffusion d’extraits issus des collections de l’Ina.  

Avec : Zla Bilimoria, François Bourboulon, Denis Bouteiller, Jamil Dakhlia, Xavier de La Porte, Stefan De Vries, Régis Debray, Patrick Eveno, Gilles Kepel, Claude Leblanc, Elise Lucet, Cécile Martin, Malcolm McCullough, Mix et Remix, Marc Pellerin, Géraldine Poëls, Bernard Poulet, Jacqueline Remy, Nathalie Sonnac, Bernard Stiegler, Vincent Tenenbaum, Matteo Treleani, Stéphane Vial et Olivier Wickers.

 

Lundi 27 janvier 2014 – Quelle est l’influence des publicités sexuelles sur le jeu social ?

Soirée animée par Thierry Consigny, publicitaire 

Avec la participation de :

Pierre Berville, publicitaire

Magali Jalade, juriste conseil à l’ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité) 

Esther Loubradou Greverie, docteur en Sciences de l’Information et de la Communication, laboratoire du LERASS, université de Toulouse

 Esther Loubradou a reçu, le 11 décembre 2013, une mention recherche dans le cadre des prix de l’Inathèque 2013 pour sa thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication soutenue le 18 janvier 2013, "Porno-chic et indécence médiatique. Contribution interdisciplinaire portant sur les enjeux communicationnels et socio-juridiques des publicités sexuelles en France et aux États-Unis", dirigée par  Pascal MARCHAND, Professeur des Universités, Université Toulouse.

 

Débat illustré d’extraits issus des collections de l’Ina.

 

En savoir plus sur nos archives publicité et campagnes d'information >>

 

Rencontres 2013 - 2012>>

Rencontres 2011 - 2010 >>