Ateliers d'histoire contemporaine : les corpus images et sons

Séminaire Mémoire et audiovisuel

Cycle de séances autour du programme de recherche « 13-Novembre »

 

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, un vaste programme de recherche transdisciplinaire sur douze ans a été lancé avec le soutien du Commissariat Général à l’Investissement (ANR). Piloté scientifiquement par le CNRS et l’INSERM et administrativement par HESAM Université, il compte trente et un partenaires.

Le cœur du programme est le suivi d’une cohorte de quelque 1000 personnes qui ont été interviewées en 2016 , en 2018 et le seront en 2021 et 2026, tandis qu’une recherche biomédicale, portant sur 200 d’entre eux, permettra de mieux comprendre le trouble de stress post-traumatique et la résilience.
Plusieurs autres études sont menées de conserve, avec un objectif : mieux comprendre l’articulation entre mémoire individuelle et mémoire collective d’un événement traumatique.

Déjà partenaire de l’équipex MATRICE, l’INA joue un rôle clé dans l’enregistrement audiovisuel de tous ces volontaires, avec l’aide de l’ECPAD.  

L'année 2018-2019 sera consacrée au suivi des différents volets du Programme et s'attachera à mettre en perspective ces travaux avec des questionnements plus larges.

En ouverture de chaque séance, Géraldine Poels présentera une selection d'archives de l'Ina sur la thématique du jour.

Le séminaire INA-MATRICE-Programme13-Novembre est animé par Géraldine Poels (gpoels@ina.fr) et Denis Peschanski (denis.peschanski@cnrs.fr)

 

Informations pratiques :


Adresse : INA - 103 rue de Grenelle, 75007 Paris - Auditorium, sous-sol du Hall Chappe.
 
Inscription obligatoire:
communication@memoire13novembre.fr. (présentation d'une pièce d'identité à l'entrée)

Programme 2018 - 2019

Séance 1 : mardi 6 novembre 2018, 16h00-18h00 – « La société française au défi de la radicalisation »


- Olivier Galland (sociologue, CNRS, GEMASS) et Anne Muxel (sociologue, CNRS, CEVIPOF), auteurs de La Tentation radicale. Enquête auprès des lycéens, Paris, PUF, 2018.

- Fabien Carrié (politiste, ISP), coauteur avec Laurent Bonelli (politiste, Paris X Nanterre, ISP) de Radicalité engagée, radicalités révoltées - Une enquête sur les mineurs suivis par la protection judiciaire de la jeunesse, une enquête pour le Ministère de la Justice, téléchargeable en ligne chez La Documentation française (http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports- publics/184000167/index.shtml) et de La Fabrique de la radicalité. Une sociologie des jeunes djihadistes français, Paris Seuil, 2018.

Pour la première séance du séminaire mensuel INA - MATRICE - Programme 13-Novembre, nous avons souhaité proposer au débat deux réflexions complémentaires sur la ou les radicalités. Les études réunies dans le collectif dirigé par les sociologues Olivier Galland et Anne Muxel explorent la montée de la radicalité dans certains segments de la jeunesse française, tandis que le travail de Fabien Carrié et Laurent Bonelli porte sur l’étude de dossiers judiciaires de mineurs poursuivis pour des affaires de terrorisme ou signalés pour « radicalisation ».

 

 

 

 

Retrouvez les mises à jour du programme sur nos sites :

Inatheque, matricememory.fr et memoire13novembre.fr