Appel à chercheurs 2018 2019

 

Chercheurs associés et bourses de recherche

 

Afin d’encourager le développement de travaux scientifiques menés à partir de ses fonds et des outils d’analyse qu’il développe, l'Ina a décidé de créer en 2017 deux nouveaux dispositifs de soutien à la recherche et à la valorisation scientifique de ses collections :

-          l’octroi d’un statut de chercheur associé à l’Ina

-          l’attribution de bourses de recherche

 

Par ces dispositifs, l’Ina entend accompagner des doctorants et des chercheurs dans la réalisation de projets de recherche originaux et innovants portant sur (ou faisant appel à) ses collections, ou portant sur l’analyse ou le traitement des images et/ou des sons et/ou de données associées.

 

NOUVEAU : À partir de 2018, l’une des deux bourses de recherche, intitulée  « Bourse Louise Merzeau », sera attribuée à un(e) lauréat(e) proposant un Projet de Recherche particulièrement pionnier dans le domaine des Humanités Numériques et/ou portant sur les collections du dépôt légal du web.

 

L’Institut offre aux chercheurs sélectionnés un accueil privilégié, assorti de divers soutiens matériels.

Ces nouveaux dispositifs sont complémentaires des prix de l’Inathèque créés en 1997, et ajoutent un nouveau volet à la politique scientifique de l’Institut.

 

  1. Le statut de chercheur associé

Le statut de chercheur associé est ouvert aux chercheurs de toutes disciplines. Les candidats peuvent proposer pour leur Projet de Recherche le sujet original de leur choix dès lors qu’il porte sur :

-          l’étude et la valorisation des collections de l’Ina,

-          et/ou l’analyse ou le traitement des images et/ou des sons et/ou de données associées en lien avec les projets portés par le Département Recherche et Innovation de l’Ina

 

Le chercheur associé bénéficie :

D’un accueil à l’Ina « en résidence »

- accueil à l’Inathèque, dans les délégations régionales ou à Bry-sur-Marne, selon la nature du Projet de Recherche du Lauréat,

- accompagnement par un tuteur d’accueil, qui oriente le chercheur au sein des collections et l’accompagne dans l’utilisation des outils de recherche mis à disposition par l’Ina.

- accès facilité aux solutions d’analyse des images et des sons développés par les équipes de l’Ina (OTmedia, outils de signature, fouille/visualisation de corpus web etc.), ainsi qu’à des corpus tests

- accès aux services de restauration, à la BnF ou à Bry

D’un soutien à la valorisation des travaux :

- soutien à l’organisation de manifestations liées au Projet de Recherche du Lauréat,

- soutien à la valorisation des résultats du Projet de Recherche, notamment par possibilités de publication (Ina Editions, Ina GLOBAL, Carnet de recherche de l’Inathèque).

 

  1. Des bourses pour encourager la recherche sur les collections

 

Ce dispositif vise à développer les recherches sur des fonds que l’Ina a identifiés comme étant moins connus du public ou sous-exploités, telles que les collections radio, web, ou encore certains fonds d’archives écrites (voir la liste des thématiques dans le règlement de l’appel à chercheurs).

Les lauréats bénéficient des avantages accordés aux chercheurs associés et d’un soutien financier à la recherche, pendant un an, d’un montant de 5000 €.

 

Calendrier de dépôt des candidatures

 

Les dossiers de candidatures devront être envoyés avant le 15 juin 2018 sous forme électronique, à l’intention de Mme Géraldine Poels, à l’adresse gpoels@ina.fr

Les travaux des lauréats débuteront le 1er octobre 2018.

 

Sur les conditions d’attribution des statuts, les obligations des bénéficiaires, les thématiques et fonds éligibles pour les projets financés et les modalités de dépôt des candidatures : voir le règlement ci-joint.

 

Lauréats 2018 2019

 

Depuis l’année dernière, l’Ina propose deux nouveaux dispositifs visant à renforcer son soutien à la recherche et à la valorisation scientifique de ses collections : un statut de chercheur associé et des bourses de recherche.

 

Par cette double initiative, l’Ina souhaite accompagner des doctorants et des chercheurs dans la réalisation de projets originaux et innovants portant sur ses fonds, ou sur l’analyse ou le traitement des images, des sons et des data associées en lien avec les projets portés par son Département Recherche et Innovation numérique.

Le jury a examiné 17 candidatures sur des critères de qualité scientifique et d’innovation et a retenu 5 nouveaux lauréats pour 2018.

 

 

Le statut de chercheur associé à l’INA pour l’année 2018-2019 est attribué à :

Annabelle ALLOUCH, maître de conférences à l’Université de Picardie-Jules Verne (CURAPP-ESS) pour son projet de recherche en sociologie « Produire un espace académique alternatif. Les séminaires du Collège international philosophique (1983-1993) », sous la direction de Bertrand Geay (Université de Picardie-Jules Verne).

Arnaud ESQUERRÉ, chargé de recherche au CNRS (IRIS, EHESS) pour son projet de recherche en sociologie « La mise en catégories des images d’événements », sous la direction de Luc Boltanski (EHESS).

Sophie GEBEIL, maître de conférences à Aix-Marseille Université (TELEMMe) pour son projet de recherche en histoire « Ecrans en lutte. Mémoires des mouvements sociaux sur les WebTV françaises depuis la fin des années 1990 », sous la direction de Maryline Crivello (Aix-Marseille Université).

 

Une bourse de recherche INA pour l’année 2018-2019 est attribuée à :

Myrna INSUA, doctorante à l’Université Paris-Est-Créteil, pour son projet de recherche en langues et littératures étrangères et histoire « Mémoires Subverties, Mémoires Subversives. Le statut de la parole du survivant dans la construction de la mémoire de la violence politique et le terrorisme d’Etat en Argentine », sous la direction de Graciela Villanueva (Université Paris-Est-Créteil) et la codirection de Guillermo Mira Delli-Zotti (Université de Salamanque).

 

La bourse de recherche INA « Louise Merzeau » est attribuée à :

Ysé VAUCHEZ, doctorante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, pour son projet de recherche en sciences politiques « Réception des fake news et vote anti-système : une perspective comparative (Fr, It, USA) sur les ressorts sociaux des croyances collectives », sous la direction de Nicolas Hubé (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

 

L’Institut offrira aux chercheurs sélectionnés un accueil privilégié, assorti de divers soutiens matériels.